micro-credit-udafGrand âge, Maladie, Handicap, Accidents de la vie : autant de causes de vulnérabilités

Les conditions de demande et d'accès au microcrédit personnel garanti proposé par l'UDAF, en partenariat avec "Parcours Confiance" de la Caisse d'Epargne de Bourgogne-France-Comté, sont les suivantes :

Public concerné :
Peuvent solliciter un microcrédit les personnes majeures, les particuliers (pas les entreprises), n'ayant pas accès au crédit bancaire classique pour des raisons de faibles ressources, minima sociaux, travailleurs en précarité, personnes âgées, problèmes de santé, jeunes en CDD, accidents de la vie, etc.

Le microcrédit, qu'est-ce que c'est ? :
Le microcrédit n'est pas un crédit ordinaire, ni un crédit à la consommation supplémentaire. Il s'inscrit avec un projet du demandeur.

Avant de solliciter un microcrédit, il convient d'étudier rapidement si les aides existantes ont déjà été sollicitées (négociation amiable, échéancier pour apurer la dette, aides légales de la Caisse d'Allocations Familiales, de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, de l'Aide Sociale à l'Enfance, des mutuelles, des caisses de retraite, du Centre Communal d'Action Sociale, etc.).

Le microcrédit peut cependant être une aide complémentaire à ces dispositifs.

Il n'y a pas de minima de ressources demandé ; par contre, il est capital de vérifier si les ressources moins les dépenses permettent de dégager une capacité de remboursement de l'échéance.

Pourquoi demander un microcrédit ?

Il s'agit de financer un projet autre qu'un crédit à la consommation.

Le taux d'emprunt est égal au taux d'intérêt du Livret A à la date de la signature de l'offre de prêt. Il n'est pas demandé de frais de dossier.

Le montant emprunté varie de 300 à 3000 euros. La durée de remboursement ne peut excéder 36 mois.

Quelques exemples pour des demandes de microcrédit : moyen de locomotion (achat d'un véhicule, permis de conduire, assurance...), logement (moyen de chauffage, aménagement de l'habitation, déménagement...), frais médicaux non remboursés, financement d'études...

Les obligations du bénéficiaire d'un microcrédit

En cas d'acceptation de la demande, le bénéficiaire reçoit une offre de prêt accompagnée d'un relevé d'identité bancaire automatiquement ouvert à la Caisse d'Epargne. Le bénéficiaire doit alimenter ce compte par un prélèvement automatique à mettre en place de son compte bancaire habituel à ce nouveau compte Caisse d'Epargne et à une date fixe qu'il choisit.

Le compte ouvert par la Caisse d'Epargne ne sert qu'au remboursement du microcrédit. Le bénéficiaire reçoit ensuite un chèque au nom du fournisseur où l'achat est à effectuer. En aucun cas, il ne reçoit l'argent directement.

Le bénéficiaire s'engage à être suivi pendant toute la durée de son prêt et s'engage à rencontrer les partenaires instructeurs de son dossier de microcrédit par le biais de la signature d'une charte d'accompagnement.

 

 

Nous contacter

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 03.84.47.04.17
 03.84.47.48.96

 

Mentions légales

 

Affiliée à l'UNAF

Nos partenaires